HANNAUX Paul

ARTPULSION : Regard d'un couple de collectionneurs
Actuellement . 1 . oeuvres

HANNAUX Paul

HANNAUX Paul
 
 
Peintre, fils du sculpteur messin Emmanuel Hannaux - disciple du peintre Dufrenoy - élève de l'école des Beaux-Arts (Atelier Ernest Laurent). Deuxième Second Grand Prix de Rome en 1924, premier boursier de la Ville de Paris pour la Casa Velasquez en 1929, il suit le chemin habituel de la réussite.  Mais au-delà de sa formation classique il vibre de toute sa sensibilité propre et nous le sentons parent de ces expressionnistes un peu maudits comme nous le confirme son admiration pour Kokoschka.   Cependant il est à la fois trop français pour oublier la mesure et trop peintre pour faire passer l'expression avant le métier. Tout en gardant des attaches avec la Lorraine et plus particulièrement avec Metz qui conserve dans ces murs des oeuvres d'Emmanuel et de Paul Hannaux - Paul Hannaux était parisien. Né en 1897 rue des Beaux-Arts à Paris, dans la chambre d'Alexandre Dumas, se plaisait-il à dire, il se sentit d'emblée en communion avec l'Espagne. Il fit de nombreux séjours dans ce pays noble et âpre dont le soleil dévore la couleur pour ne plus laisser que la terre et l'ombre. Il reste de cette période de belles oeuvres de tons sourds dont la pâte travaillée largement fait la solidité et l'intensité. Et puis lentement, à travers les chocs émotionnels que lui ont donné les pays rencontrés - et il faut employer ce mot dans le sens où tout l'être chaque fois est concerné - sa palette s'éclaircit.   La couleur et la lumière vont, désormais, s'imposer.  Le séjour en Afrique du Nord de 1942 à 1945  est à cet égard très important, comme il le fut pour tant d'autres et en particulier pour Delacroix dans la lignée duquel s'inscrit Hannaux.  Les voyages en Amérique du Sud ou en Afrique noire furent à leur tour des étapes vers cet élargissement chromatique. Les éblouissantes séries de Yougoslavie, d'Italie, sont des visions singulièrement intenses et personnelles de ces sites traditionnels.  Ses voyages à Salzbourg le conduisent tout naturellement à aimer et à comprendre le baroque autrichien tout vibrant d'inquiétude et de joie qui ne sauraient le laisser indifférent: ses dernières oeuvres en sont un témoignage. Découvreur infatigable, Paul Hannaux rêve toujours de dépasser son horizon. Le cirque, les baladins, les musiciens, sont des thèmes privilégiés, tout comme les contes de fées dont il se plut à faire vivre les histoires enchantées. Sûr de ses moyens, mais continuant à travailler et à apprendre, il était à 55 ans plein de projets: nouveaux voyages, occasions de joies et de méditation, éternels renouvellements d'une sensibilité véritable. Il se réservait pour plus tard, d'établir sa "carrière" en se fixant enfin à Paris. Il meurt en 1954.

Editing
Accueil
Liste des Artistes
Le BLOG d'ARTPULSION
A propos d'ARTPULSION

DEDALUSWEB

Sitemap

HANNAUX Paul