CHAPUIS Michel

ARTPULSION : Regard d'un couple de collectionneurs
Actuellement . 42 . oeuvres

CHAPUIS Michel

CHAPUIS Michel
 
Signature de CHAPUIS Michel
 
Document sans-titre

Michel Chapuis est né le 11 août 1925 au Château de Beauvoir (Pas-de-Calais).

En 1944, il entre à l'École des Beaux-Arts de Bordeaux. Également poète, il fait partie en 1949 du C.N.E. (Comité National des Écrivains), proche du parti communiste et rencontre Éluard, Aragon et Tzara. Plus tard, il fait la connaissance de Prévert, de Picasso, de Zervos, de Queneau (qui lui édite chez Gallimard en 1958 un recueil d'aphorismes, Bâtons rompus), et se lie d'amitié avec Roger Vailland, puis Édouard Pignon.

En 1960 il devient producteur d'émissions de télévision : Plaisirs des arts, Terre des arts (avec Max-Pol Fouchet, Jacques Floran et Jean-Luc Déjean), Voir, La peinture se cache, Champs visuel (avec Pierre Schneider), Le monde des arts. Puis viennent d'autres amitiés, en 1963 Poliakoff et Brauner.

Ce n'est qu'en 1969 qu'il se décide à présenter sa première exposition personnelle, à la Galerie Villand-Galanis à Paris, après avoir longtemps refusé de le faire : « c'est horrible d'accrocher sa peinture pour la première fois. Avec elle, c'est toute mon intimité que je livre ».

II devient en 1975 producteur du Pont des Arts sur France-Culture ; il publie également des recueils de poèmes et des livres d'art. En 1980, la Maison de la Culture d'Amiens lui consacre une rétrospective.

Il expose en 1988 à la Galerie Arts et Civilisations de Quimper, et en 1992 fait paraître une monographie sous la forme d'une autobiographie, intitulée Les Sources de l'œuvre.

Il décède en 2004.

Michel Chapuis peint depuis le début sans concessions, parfois même brutalement; et la peinture, une fois sèche, garde la trace des gestes rapides et violents qui ont jeté les couleurs sur la toile. Travailleur passionné, il s'est d'abord consacré essentiellement à l'abstraction, large part de son oeuvre dont il détruisit par la suite la plupart des toiles, mais dont il a gardé son assurance dans l'organisation des compositions et sa parfaite maîtrise de la matière.

Sa peinture aux couleurs éclatantes, voire stridentes, peut d'abord rappeler le fauvisme, et lorsque les motifs colorés sont cernés de noir, on pense à Rouault.

L'expressionnisme affirmé de certaines compositions, peuplées de monstres effrayants, de silhouettes fantomatiques, évoque tour à tour OdiIon Redon et Edvard Munch. Quant à la matière, riche, grasse, épaisse et veloutée, elle est bien proche de celle de son ami Bengt Lindstrôm.

Enfin, la simplicité et la force des moyens mis en oeuvre ne sont pas sans parenté avec l'Art brut.

Antoine Gründ (Benezit1999)

Bibliographie : Catalogue de l'exposition Michel Chapuis : «Les Anonymes», Paris, 1981 - Michel Chapuis : Les Sources de l'oeuvre, Éditions Alain Bargain.


Editing
Accueil
Liste des Artistes
Le BLOG d'ARTPULSION
A propos d'ARTPULSION

DEDALUSWEB

Sitemap

CHAPUIS Michel